Historique du Marubashi

Créé il y a plus de vingt ans, le Marubashi a connu de nombreux changements. C’est Daniel Pabiou qui le lança, dans les années 80, pour pouvoir enseigner. Lorsqu’il dut cesser l’enseignement pour raisons professionnelles, c’est Philippe Gouttard, qui s’entraînait avec lui depuis quinze ans, qui prit la suite pour une dizaine d’années. Dans les années 90, Philippe Gouttard partit à Nantes enseigner l’aïkido et le Marubashi revint naturellement à Luc Mathevet, son élève depuis plus de dix ans. C’est ainsi qu’aujourd’hui, Luc Mathevet est le nouveau responsable du dojo. C’est sous sa conduite que de nombreux élèves apprennent la pratique.

Mais le Marubashi n’est pas l’unique entité de Saint-Étienne. Luc Mathevet a ouvert d’autres sections dans des structures où l’on trouvait déjà un peu d’aikido : Villars, Roche-la-Molière, le Judo-Club de la Loire, et aussi, à quelques kilomètres de Saint-Etienne, Rive-de-Gier. Cette structure est pratiquement unique en France car tous les élèves peuvent passer d’un dojo à l’autre pour une seule cotisation. Des cours sont dispensés tous les jours, matin, midi et en soirée.

L’enseignement qu’on peut y trouver est de qualité et sans cesse renouvelé, les professeurs allant régulièrement pratiquer avec de nombreux experts. Philippe Gouttard et Luc Mathevet transmettent l’aïkido de l’Aïkikaï de Tokyo et, en France, suivent principalement M. Christian Tissier, 7ème Shihan.